Desktop First UX Summit 2021 : How Tab Controls Can Ruin Desktop UX

Ray Konopka a présenté les bonnes et mauvaises raisons d’utiliser des onglets dans une interface utilisateur. Le fait de gagner de l’espace pour des choses similaires (onglets d’affichage / saisie de documents) ou au contraire pour regrouper des écrans (par exemple pour du paramétrage).

Recommandations : ne pas faire n’importe quoi et surtout ne pas changer de look trop souvent ! Les onglets ne doivent pas être trop nombreux, doivent être lisibles et sur une seule ligne.

Des cas de logiciels et d’utilisation d’onglets ont ensuite été parcourus pour montrer comment on s’en sert, les points négatifs éventuels et comment on pourrait améliorer les choses.

Gare aux systèmes d’onglets imbriqués dans d’autres onglets. On s’y perd très facilement, visuellement c’est pas le pied et les utilisateurs ne s’y retrouveront probablement pas.

Evitez aussi les onglets avec rien dedans…

Exemple de pratique abusive : le composant TChart et son éditeur qui peut facilement partir dans tous les sens.

Ne faites pas comme Apple qui a tendance à masquer la différence entre les onglets dans ses produits récents (depuis BigSur) : des onglets doivent se distinguer les uns des autres et l’onglet actif doit l’être clairement (surtout lorsqu’il n’y a que deux onglets dans l’interface) !

Dans les bonnes pratiques : Microsoft OneNote qui propose des affichages à onglets ou sous forme de listes qui restent clairs par l’usage de couleurs et de mise en surveillance désinformations actuellement affichées à l’écran. La personnalisation de l’affichage permettant à l’utilisateur de choisir ce qui lui semble le plus simple à utiliser.

Ray a poursuivi sa présentation avec des exemples de rubans : mélanges de barres d’outils évoluées et d’onglets. Là encore tout est possible mais il faut raison garder.

Il a terminé par l’énumération de quelques recommandations à suivre et une démonstration de composants (TRzPageControl) qu’il a développés pour la VCL et qui sont proposés aux utilisateurs de RAD Studio (Delphi et C++Builder).

Une présentation intéressante qui a permis de rappeler les pour et les contre liés à l’utilisation des onglets que nous avons dans tous les logiciels consistants. Plein de conseils à suivre et de choses à éviter si on veut simplifier la prise en main des logiciels par nos utilisateurs.

Vous pouvez voir ou revoir cette session à cette adresse.