Pourquoi choisir l'Object Pascal et Delphi dans vos projets ?

C'est une question qui revient souvent : Delphi est vieux, cher, pourquoi le choisir plutôt que de faire du web ou du C# ?

Franchement ?

Delphi a maintenant 22 ans. Le Pascal date des années 1970. Passé à l'objet puis aux classes (c'est kif kif) dans les années 1990, ce langage a évolué au fil des années pour être toujours au top des standards de développement.

Ok, Delphi a toujours été fait pour Windows, et Windows n'est plus la plateforme la plus utilisée dans le monde, surtout depuis l'arrivée des tablettes tactiles, mais Delphi n'est pas que Windows : c'est aussi un outil de développement qui cible iOS, Android, Linux, macOS et bien sûr Windows. Un outil pour des développements autonomes, sur des serveurs ou en clients léger.

Alors que la version 10.2.1 Tokyo de Delphi, RAD Studio et C++Builder vient de sortir, il faut rappeler que de nombreux logiciels utilisés à travers le monde fonctionnent grâce à un développement fait sous Delphi. Si vous avez un ordinateur sous Windows, vous avez probablement un logiciel développé sous Delphi installé : Skype pour citer le plus répandu dans le public.

Vous avez besoin d'arguments pour choisir Delphi ou Lazarus (l'EDI du libre qui fonctionne avec Free Pascal) plutôt qu'un autre environnement de travail ? Lisez donc cet article de David Harper ou consultez cette liste (indépendante) de logiciels développés sous Delphi.

Pour ma part, le choix de revenir à Delphi après des années à ne faire que de la programmation web était naturel. Surtout depuis la sortie des versions stables de Firemonkey pour cibler les mobiles. Pourquoi vouloir apprendre des langages différents et avoir des développeurs ne pouvant partager leur code, leur expérience, leurs postes plutôt qu'un outil unique, commun, et qui permet de compiler nativement sur toutes les plateformes du marché ?

Et pour ceux qui veulent apprendre le pascal sans débourser un centime, jetez donc un oeil à cette offre.